DÉMARREZ:  VOTRE MÉTHODE

Il y a une grande diversité de fermes au Nouveau- Brunswick. Ces exploitations comprennent l’élevage soumis à la gestion de l’offre, l’élevage non soumis à la gestion de l’offre, les fermes de culture et les fermes de produits spécialisés. La gestion de l’offre signifie que l’office de commercialisation du produit compétent fait correspondre l’offre à la demande en attribuant des quotas de production aux producteurs et en fixant les prix du produit.

 

Cela garantit aux agriculteurs un revenu stable et adéquat et assure aux consommateurs un approvisionnement régulier et de haute qualité. Cependant, les produits assujettis à la gestion de l’offre sont très réglementés et constituent souvent un marché difficile à pénétrer pour un nouvel agriculteur.

Certains des produits du Nouveau-Brunswick peuvent être classés comme suit :

Les produits

  • Élevage soumis à la gestion de l’offre (un quota est nécessaire pour ce groupe)

    • vaches laitières

    • poulets pour viande de volaille (poulets à griller

    • poulets de ponte (pondeuses)

    • dindons

  • Élevage non soumis à la gestion de l’offre

    • bovins de boucherie

    • porcs

    • ovins

    • chèvres

  • Fermes de culture :

    • pommes de terre

    • fruits de verger – pommes principalement – quelques prunes, poires et autres fruits de vergers

    • petits  fruits  :  fraises,  bleuets,  canneberges  et framboises

    • divers légumes

    • grains, céréales, oléagineux

    • cultures fourragères

    • raisins de cuve

    • arbustes, gazon

    • floriculture

  • Produits spécialisés

    • sirop d’érable

    • arbres de Noël

    • abeille : miel, pollinisation

    • fourrure : vison, renard, lapin

    • canards, cailles

Pour plus d'information sur les secteurs, cliquez ici. De nombreuses fermes produisent plus d’un produit. En outre, pour chaque produit, il y a des fermes de taille différente. Par exemple, une ferme maraîchère peut être de 100 acres et vendre la totalité de ses produits à un grossiste, tandis qu’une autre peut ne cultiver que deux acres mais vendre la totalité de sa production à un marché de fermiers ou par l’entremise d’un programme d’agriculture soutenue par la communauté.

Il y a aussi une variété de méthodes de production et de commercialisation dans chacune des catégories. Vous pouvez élever des bovins de boucherie dans un pâturage ou les nourrir de grains et de fourrage dans un parc d’engraissement. Vous pouvez avoir un verger de pommiers et vendre toutes vos pommes à un détaillant ou les vendre principalement grâce à l’autocueillette. Ce que vous décidez de produire et à quelle échelle, ainsi que les méthodes de production que vous choisissez d’utiliser dépendront de vos objectifs, du montant de capitaux que vous avez à investir, de votre emplacement et de la façon dont vous prévoyez commercialiser vos produits agricoles. 

Agriculture biologique

L’agriculture biologique est un mode de production agricole qui limite, et interdit dans certains cas, le recours aux fertilisants de synthèse. La plupart, sinon la totalité, des produits agricoles susmentionnés peuvent être certifiés biologiques. Pour plus de renseignements sur la production et la certification biologiques, veuillez communiquer avec le spécialiste de la production biologique:

  • Réseau régional de l’industrie biologique du Canada atlantique (ACORN)

  • Centre d’agriculture biologique du Canada (CABC)

  • Cultivons Biologique Canada (Canadian Organic Growers)

Pour ceux qui souhaitent utiliser des méthodes de production biologique, il importe de savoir que le Nouveau-Brunswick a un Règlement sur la classe biologique, administré par la Commission des produits de ferme, qui réglemente l’utilisation du mot « biologique ». Plus simplement, tous les produits du Nouveau- Brunswick vendus dans la province qui sont étiquetés comme biologiques doivent être certifiés conformément au Règlement sur les produits biologiques au Canada et aux Normes canadiennes de production biologique. Afin d’être un producteur certifié biologique, le producteur doit recevoir chaque année cette certification d’un organisme de certification biologique agréé. Pour obtenir la liste des organismes de certification, veuillez communiquer avec ACORN ou avec le spécialiste de la production biologique du ministère de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches.

Terres à bois sur la ferme

La forêt couvre environ 85 % du Nouveau-Brunswick et d’importantes superficies  des  exploitations  agricoles du Nouveau-Brunswick se composent de lots boisés. Les forêts privées jouent un rôle essentiel dans l’économie, l’environnement et la société. Elles fournissent de nombreux produits forestiers traditionnels tels que le bois de chauffage, le bois à pâte et le bois d’œuvre de feuillus ou de résineux. Elles offrent également des possibilités dans le domaine des produits non ligneux tels que le sirop d’érable, les arbres de Noël, les confitures et gelées de baies sauvages, les plantes médicinales, les décorations, le plaisir de la nature, les loisirs et l’habitat de la faune. Il existe plusieurs sources d’information concernant les forêts du Nouveau-Brunswick, à savoir le ministère des Ressources naturelles, la Fédération des propriétaires de lots boisés du Nouveau-Brunswick, INFOR et l’office de commercialisation des produits forestiers de votre région. 

Arbres de Noël

La culture d’arbres de Noël est une autre source potentielle de revenus pour les producteurs agricoles.

Pensez à ajouter de la valeur

Les agriculteurs peuvent augmenter leurs profits notamment en ajoutant de la valeur à leur produit agricole. Vous pouvez transformer le lait en fromage, la viande de porc en saucisses, la laine en chandails ou les petits fruits en confiture. Il y a un certain nombre de petits transformateurs de produits agricoles à travers la province.

 

Toutefois, AVANT de commencer la production de produits à valeur ajoutée, assurez-vous de communiquer avec le ministère de la Santé et l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) pour obtenir des renseignements sur la réglementation concernant la salubrité alimentaire et sur les licences d’exploitation de locaux destinés aux aliments qui pourraient être nécessaires. Le ministère provincial de la Santé peut fournir des conseils sur les exigences de l’ACIA, le cas échéant

2-150 allée Woodside Lane, Fredericton NB E3C 2R9
Ph./Tél.: 506-452-8101
Fax/Télecop.: 506-452-1085

  • Black Google Places Icon
  • Black Facebook Icon